pronatura proposeProjets d'interdictions en tous genres : ProNaturA en opposition


La fédération ProNaturA France n'est pas d'accord avec les projets d'interdictions en tout genre ou d'interdictions d'élever déguisées actuellement étudiées et présentées par le bureau de la protection animale .
ProNaturA France a donc présenté des propositions positives et constructives à Monsieur le Ministre de l'Agriculture. Nous attendons sa réponse.

couvertsMangeons sain, goûtons mille et une saveurs des terroirs


 Il y a plus de cinq ans, nous avions annoncé un changement progressif de mode de production passant d'une agriculture intensive quantitative jadis nécessaire pour nourrir une population en pleine expansion, à une agriculture qualitative redonnant sa place au " goût " et aux produits de terroirs aux saveurs si différentes.

Protection active des animaux non domestiques


En France, les deux solutions proposées pour régler le débat concernant l'élevage amateur des animaux dits " non domestiques " sont strictement opposées.
La plupart des mouvements "de protecteurs" réclament sans nuance qu'il soit mis fin aux importations "d'animaux exotiques" et même que l'on en interdise la détention.
Ils prétendent que la demande des pays riches est la cause principale de la disparition de ces espèces dans la nature.

Les contrats de sauvegarde des espèces rares par l'élevage (C.S.E.)


La France est peut être, en volume, le deuxième exportateur mondial de produits agricoles, mais sa plus grande richesse réside dans la diversité de ses terroirs et de ses anciennes races et variétés d'animaux et de végétaux.
Dommage qu'elle ne le sache pas encore.
Cette richesse économique et culturelle est pour l'instant très largement inexploitée.
Elle pourrait être beaucoup mieux mise en valeur.

proposition_pub3.jpg