FASTQuand 30 millions d'amis s'octroie un sauvetage qu'elle n'a pas réalisé !


Fin 2015, la SPA de besançon est avertie des très mauvaises consitions de détention de chiens au domicile d'un particulier. La démarche ne sera pas suivie d'effet. Les bénévoles de France American Staffordshire Terrier se rendent alors sur place le 3 avril, contre l'avis de la SPA, et découvrent une situation dramatique.

Ils appellent la gendarmerie ainsi que la SPA qui n'a malheureuseument pas de solution de placement immédiate. Les membres de FAST s'organisent alors pour placer les animaux maltraités.

Le 6 avril, un représentant de la Fondation 30 millions d’Amis contacte les familles d’accueil provisoires trouvées par les membres du club et exigent la « restitution » des chiens vers la SPA et en les menaçant d’une mise en cause si n'est pas le cas.

Il est particulièrement désolant que la Fondation 30 millions d’amis s'attribue le sauvetage de ces chiens alors même que l’action de FAST a été déterminante dans l’issue de cette affaire, les pressions exercées sur ses membres pour « restituer » les chiens sont totalement inadmissibles.
La Fondation 30 millions d’amis n’a à l’évidence pas le monopole du coeur !

Alors que la Fondation 30 Millions d’amis a été prompte à communiquer sur le sauvetage de ces chiens sans qu’elle n’y ait eu d’action déterminante, FAST regrette que cette Fondation n’ait pas eu la même promptitude à communiquer à l’occasion de l’aggravation des conditions légales de détention des chiens dits « dangereux » entre 2006 et 2008 et n’ait par ailleurs pas donné suite aux différentes demandes de soutien qui lui ont été envoyées à l’époque par le club de race.

Le club se félicite en tout cas que ces pauvres chiens soient sortis de leur enfer et reste très vigilant sur le placement de ces chiens. Il remercie d’ailleurs la SPA de Besançon pour son écoute et son suivi.

Des poursuites judiciaires sont actuellement en cours.


 SIte d'e France American Staffordshire Terrier

proposition_pub2.jpg